Traitement des dépenses en énergie dans la comptabilité d’entreprise

Les dépenses en énergie peuvent peser dans le budget des TPE et PME, selon l’activité exercée par l’entreprise.

Prise en compte dans le compte de résultat

En tant que dépense nécessaire à l’exercice de l’activité, les factures d’électricité et de gaz sont comptabilisées dans les charges d’exploitation. Ces charges viendront diminuer le résultat brut d’exploitation, et donc à terme le résultat de l’entreprise.

Quant aux logiciels de gestion, selon le plan comptable général (PCG) les factures d’électricités sont comptabilisées dans la compte 606 (Achats non stockés de matières et fournitures), plus précisément dans le sous-compte 6061 (Fournitures non stockables).

Comme toute facture, le montant hors taxe intègre le compte 6061 tandis que la TVA est entrée dans le compte 44566 (TVA déductible) et que le total de la facture entre dans le compte 401 (Fournisseurs).

Les factures étant émises et prélevées à postériori, la facture de décembre est habituellement prélevée en janvier de l’exercice suivant. Dans ce cas on pensera à rentrer la facture non pas au compte 401 mais au compte 4081 (Fournisseurs - Factures Non Parvenues).

Les aides financières pour les TPE et PME

Selon les caractéristiques de l’entreprise et le montant de ses factures, des aides financières sont disponibles pour soutenir les TPE et PME face à l’augmentation du coût de l’énergie.

Prix de l’électricité limité à 280 €/MWh

Les TPE qui ont renouvelé leur contrat d’électricité ou souscrit leur contrat en 2022 bénéficient en 2023 d’un prix du kWh limité à 0,280€.

Pour en bénéficier, il faut télécharger l’attestation correspondante et l’adresse à son fournisseur d’énergie.

Bouclier tarifaire pour entreprises

Les TPE de moins de 10 salariés, dont le chiffre d’affaires annuel est inférieur à 2 millions d’euros, et dont la puissance de compteur est inférieure à 36 kVA, peuvent bénéficier du bouclier tarifaire.

Cette mesure, initialement mise en place pour les particuliers, limite la hausse des prix de l’électricité.

Pour en bénéficier, il faut adresser une attestation sur l’honneur d’éligibilité à son fournisseur.

L’amortisseur électricité

Les TPE et PME de moins de 250 salariés, qui ne sont pas éligibles au bouclier tarifaire et qui ont une puissance de compteur supérieure à 36 kVA peuvent bénéficier de l’amortisseur électricité.

Cette mesure prend en charge environ 20% de la facture d’énergie si le prix du kWh est supérieur à 0,35 €.

Pour en bénéficier, il faut télécharger l’attestation correspondante et l’adresse à son fournisseur d’énergie.